capitulaire__R_

Oui, je sais. On dira que ça n'a rien à voir avec Longarisse. C'est vrai. Bon, et alors ?

35° à l'ombre.
Enfin libérée de ses tonitruants interprètes d'un improbable théâtre, la salle capitulaire semble presque fraîche.
Difficile de se replacer dans son passé tant le soleil inonde la pièce.
Je décide de faire un pano pour couvrir les 90° de la pièce.
J'ai mon vieux 20 mm, ça tombe bien ! trois images verticales suffiront.
Pas de mise au point automatique, le diaph en manuel vissé sur f:11, sensibilité minimum à 200 iso.
Je prends mes repères, vérifie que personne ne passe dans le champ et déclenche trois fois sans trembler au 1/40e,
Et hop.
De retour devant l'écran, je n'ai qu'à lancer 'toshop pour lui faire assembler en quelques secondes ce trio.
Plutôt pas mal ; fusion des calques et de leur masque puis,
Moyennant un petit redressement de verticales et un assombrissement de l'image , c'est fini : prête à être montrée.