PICT1821
18 h 54.
J'arrive sur cette plage bien connue des habitants de Longarisse.
Face au nord, elle abrite des vents d'ouest les plus désagréables.
La hauteur d'eau offre au baigneur novice  la sécurité maximum et il faut s'entêter à marcher vers le large (!) pour pouvoir enfin nager.
Les quelques pins qui s'obstinent  ont les racines à l'air mais nappent une ombre bienvenue.
Ce 25 septembre je m'y promène seul au soleil finissant, le lac est agité par un léger vent d' est.
L'été se termine, les bambins ont remballé leurs ballons et les seaux en plastique jusqu'à l'an prochain ;
Le calme a repris le dessus, plus de cris de joie, plus de serviettes étalées, plus de parfums sucrés, de lunettes de soleil enfouies, plus de boisson tiède au sandwich sablonneux, juste le clapot et son claquement continu et cette douce chaleur qui bercent ma promenade comme quand j'étais  petit garçon.